Collie online - Le Colley - Dossier Repro - Mise à jour: 03/01/2016 - 12:31

Le cycle de la chienne
Quand faire saillir
Suivi des chaleurs
Dosage de progestérone
Anomalie hormonale
L'accouplement
La gestation (1)
La gestation (2)
Préparer la caisse
La mise bas
Anomalies de mise bas
Soins aux nouveaux nés
L'herpès virus canin
Le sevrage
Calculatrice de gestation
Séquence émotion


Témoignage 02/01/2016

Mme A... Eleveuse d'une petite chienne Chihuahua nous contacte le 11/12/2015.
Une 1ère gestation s'étant mal terminée, Mme A.... suspectant une insuffisance lutéale, a décidé de faire un suivi de la progestéronémie de sa chienne. Elle nous a contactés et nous avons essayé de la conseiller au mieux.
Après de nombreuses péripéties, la petite Chihuahua donnera naissance à 6 beaux chiots après 59 jours de gestation.

Témoignage 12/11/2015

Ma chienne Chihuahua a mis au monde 3 petites merveilles.
Encore mille merci pour tous vos conseils ! C'est grâce à vous ! Si j'avais écouté ma véto qui disait qu'à 12ng/ml c'était trop tard, ben je ne serais pas allée la représenter au mâle et jamais ma fille n'aurait eu ces 3 petits amours. (C.F.)

Témoignage 27/06/2015

K.L. nous a demandé début juin conseil pour un protocole homéopathique pour une induction de chaleurs chez l'une de ses chiennes.
Quelques semaines plus tard, elle nous répond:
"Juste un petit mot pour vous informer que le traitement homéopathique a visiblement fonctionné sur notre chienne (qui avait 2 mois de retard) !!
Merci beaucoup !"

Témoignage 30/04/2015

Rose a fait une grossesse nerveuse fin mars 2015. Son éleveuse, KL, nous a demandé conseil pour l'homéopathie, et elle ne le regrette pas :
"Bonjour,
Rose va bien, ce traitement homéo a vraiment été efficace ! Au final, en 2 semaines tout est rentré dans l'ordre, mon véto m'a même demandé ce que je donnais !
Encore merci pour vos précieux conseils et votre gentillesse.
Amicalement
(K.L)"

Témoignage 20/02/2015

Je tenais à vous remercier pour vos conseils, grâce à eux la mise bas s'est très bien passée (tout a été bouclé en deux heures)! Ma chienne n'avait que très peu de lait et grâce à l'homéopathie elle en a suffisamment aujourd'hui.
Encore merci pour vos conseils (C.D)

Témoignage 28/10/2013
Je tiens à vous remercier pour votre site et vos conseils. La naissance de mes 7 bébés staffie s'est très bien passée, premier bébé hier à 12H25 et le dernier à 14h30 avec 3 sièges, j'ai suivi tous vos conseils et cela m'a bien aidé. De plus j'ai donné à ma chienne de l'homéopathie comme conseillé et elle a été super Zen pendant la mise bas.
Merci (AB)

Témoignage (29/09/2013)

Je vous adresse mes remerciements sincères pour votre dossier. 15 ans de galère en repro .... J'ai étudié avec minutie votre dossier et.... Enfin, j'ai pu avoir mes premières portées. Vous avez fait un travail formidable. Et grâce à vous maintenant tout baigne pour moi. (CQ)

Témoignage (06/04/2013)
Jeune éleveuse de schnauzers moyens et nains, je tenais simplement à vous remercier pour ce superbe dossier qui m'aide lors de chaque portée. Dès que j'ai le moindre doute ou recherche une information, je viens consulter et je trouve une réponse à tous les coups!
Alors juste un grand merci à vous! et bonne continuation! (A L)


Témoignage (31/03/2013)


Comme promis je vous tiens informé de la mise-bas de ma chienne Golden Retriever qui a eu lieu aujourd'hui.
Premier chiot né à 11h et les dix autres ont suivi quasiment comme une lettre à la poste puisque la mise-bas était terminée à 17h.
Je pense sincèrement que l'homéopathie a bien aidé, elle a beaucoup mieux géré que lors de sa précédente portée.
Je vous remercie donc encore pour vos conseils avisés.
(M L)

Témoignage (09/05/2012)
Bonjour, je voulais vraiment vous remercier, sans le savoir vous m'avez énormément aidée !
Ma chienne a mis bas ce week end, et j'avoue que sans votre site j'aurais été perdue !
Nous avons tout fait comme vous avez indiqué, ainsi que la préparation de la chienne et le matériel à avoir. .
Tout s'est bien passé et elle a eu 9 chiots, des Montagne des Pyrénées. Ils vont tous bien.
Alors merci merci encore pour tous vos conseils précieux .
Leelouw


Témoignage (14/01/2012)


Bonjour c'est avec une grande joie que je vous fais part de la naissance de 3 beaux chiots spitz (2 mâles et 1 femelle) la mise bas a été super, 3 poussées et les chiots sont nés, grosse différence avec la mise bas d'avant, je n'ai pas dormi de la nuit car chienne agitée je la prenais souvent dans mes bras pour la rassurer.
Je sais que maintenant je traiterai mes chiennes avec homéopathie.
(Ch L)


Témoignage (09/01/2012)


Je suis une toute nouvelle "éleveuse" d'Irish Soft Coated Wheaten Terrier et j'attends ma première portée dans les jours qui viennent.....
Grande adepte de l'homéopathie, phyto et tout produit naturel, je suis donc allée à la pharmacie chercher ce que vous recommandez (03/01/2012)...
Ca y est les bb sont nés hier entre 05h45 et 08h22 : 2 gars et 3 filles !!!! Pour une primipare et une IA en réfrigéré c'est pas mal !!! Tout s'est passé après la venue du 1er en siège et moi toute seule pour l'aider.... mais j'y suis arrivée !!!! ;-)
Encore merci pour vos conseils que je suis à la lettre.
(K L)

Témoignage (28/01/2010):
J'ai fait la sallie avec mon Berger des pyrénées et que du bonheur de suivre la gestation de ma choupa sur votre site
merci !!!

Témoignage (04/01/2010):
Je voulais vous féliciter pour la qualité de votre dossier reproduction que je consulte très souvent ces dernières semaines.
Je ne suis pas propriétaire d'une chienne colley mais d'une Montagne des pyrénées qui devrait avoir ses premiers chiots dans 15 jours.
Je trouve dans votre dossier des tas d'informations interressantes et utiles qui s'appliquent evidement a toutes les gestations....
Merci encore

Témoignage (10/03/2009):

Ma chienne Samoyède vient de mettre bas et sur votre site j'ai trouvé les meilleurs conseils fin de grossesse, attente et surtout vos conseils m'ont permis de prévenir le véto à temps, car il restait un chiot .La chienne à 41° faisait une septicémie. L'histoire se termine bien avec 5 beaux bébés.

Ce dossier fait l'objet d'une publication dans la revue du Club du Lévrier Afghan et du Saluki, le FALAPA (18-11-2007)

Publication dans la revue du CFPLI: Le Club Français du Petit Lévrier Italien (Alain BRIGEL Président du CFPLI - 16/09/2010)

Publication dans la revue du Club du Cane Corso (26/01/2013)

 

 

 

Reproduction: La mise bas.

 

 

 

Les signes annonciateurs.

Signes cliniques:

  • Environ 1 semaine avant la mise bas le lait apparaît dans les mamelles. Parfois beaucoup plus tôt chez une chienne ayant déjà porté. Parfois juste avant la mise bas chez une primipare.
  • Au cours de la dernière semaine de gestation, la vulve de la chienne se dilate sous l'effet de l'imprégnation oestrogénique ainsi que le développement mammaire et la montée laiteuse et les ligaments du bassin se distendent.
  • Dans les 24 heures qui précèdent la mise bas, l'effacement du col de l'utérus se traduit par l'apparition d'un liquide translucide coulant de la vulve. Il s'agit du bouchon muqueux cervical qui fond.
    C'est un signe d'alerte mais qui n'est pas toujours facile à détecter.
  • Des pertes vulvaires verdâtres (utéroverdine) à vert foncé apparaissent lorsque les placentas commencent à se décoller. La mise bas a débuté.
  • A noter que, statistiquement, les chiennes mettent bas la nuit 2 fois sur 3.

Signes comportementaux:

  • 1 à 7 jours avant le terme, l'utérus commence à se contracter légèrement. Imperceptibles de l'extérieur, elles induisent un changement de comportement de la chienne. Elle devient plus nerveuse et gratte fréquemment le sol.
  • 24 à 48 heures avant la mise bas, la femelle se cache et cherche à faire un nid.
  • La plupart des chiennes refusent de manger pendant la dernière journée de gestation. Ce qui peut être un bon indice de prévision de la mise bas.

 

Prendre la température de la chienne.

Un changement hormonal important intervient lorsque la chienne arrive au terme de sa gestation. Le taux d'oestrogènes augmente légèrement alors que le taux de progestérone dans le sang, qui était jusqu'alors assez élevé, chute brutalement dans les 12 à 24 heures qui précèdent le début du travail. Cette chute de la progestérone perturbe la régulation thermique de la chienne entraînant une baisse de température de 1° en moyenne pendant quelques heures.

En prenant au moins 2 fois par jour (plus si c'est possible), et à heure fixe, la température de la chienne, il est possible de détecter l'imminence de la mise bas.

 

La mise bas en vidéo.


(Courtoisie Peter Suvák http://collies.sk)

 

 

 

La mise bas.

VERMIFUGATION
Vermifuger votre chienne pendant les chaleurs, 15 jours avant la mise bas et 15 jours après.
 

 

 

ACCOUPLEMENT ET DUREE DE LA GESTATION

Lorsqu'il y a eu fécondation, il s'ensuit une gestation de 9 semaines. La durée de la gestation de la chienne peut varier de 58 à 68 jours en fonction des variations liées à la date de saillie et de la date réelle de la fécondation.

Accumulez des journaux, ils serviront de litière pour les chiots.

 

A la fin du 1er mois, un dosage de la relaxine permet de confirmer la gestation (vers 25-30 jours)

 

Une radio 10 jours avant permettra de savoir combien il y aura de chiots.
Si on ne voit qu'un seul foetus, on essayera d'évaluer sa taille, les différentes possibilités d'actions, par exemple de déclencher la mise bas quelques jours avant le terme, ou alors de planifier une césarienne.


Courtoisie Claire Delugeau (cliquer pour agrandir)

Radiographie faite 1 semaine avant la mise bas. Les ossatures des petits sont nettement visibles. Vous pouvez essayer de les compter. 9 chiots vont bientôt voir le jour.

 

 

1 semaine à 10 jours avant la mise bas, donnez 3 granules matin et soir de caulophyllum thalictroïde 5CH - Caulophyllum 5CH est le remède homéopathique le plus utilisé pour la préparation à l’accouchement chez la femme...Il peut aussi être utilisé chez la chienne. Vous pouvez également associer avec bonheur Caulophyllum 5CH avec Actéa Racemosa 5CH pendant les 10 derniers jours de la gestation à raison de 3 granules matin et soir (cliquez sur le lien ci-dessous pour savoir comment donner l'homéopathie aux chiens).
Différents remèdes existent et peuvent être tentés selon le comportement particulier de la chienne. N'hésitez pas à consulter la page Homéopathie chez la chienne en cliquant ici

 

Une semaine avant la mise bas, établir une courbe de température de la future maman. La température rectale normale oscille entre 37°8 et 38°5. Elle chutera d'1° dans les 24h avant l'accouchement. Elle sera un excellent indicateur à condition de prendre la température de la parturiente matin et soir une semaine avant la date présumée de la mise bas. Cette baisse de température est due à la chute de la progestérone dans le sang.

 

2 jours avant la mise bas, donnez une dose complète de Pulsatilla 15CH - En agissant sur les parois de l'utérus, elle le stimule et prévient des contractions irrégulières.

 

Matériel à préparer:

  • Des draps ou serviettes éponges pour changer autant de fois que nécessaire.
  • Une paire de ciseaux pour couper les cordons.
  • 1 flacon de Bétadine dermique pour aseptiser l'extrémité des cordons ombilicaux lorsqu'ils auront été coupés.
  • Acheter un soluté buvable de calcium (gluconate de calcium) pour dynamiser les contractions si jamais elles devenaient trop faibles (demander conseil au vétérinaire).
  • Quelques compresses de gaze (éviter le coton qui laisse des fibres).
  • Indispensables: 1 lampe chauffante à infrarouge + éventuellement une bouillotte en veillant bien à sa température.
  • Savon de Marseille ou antiseptique pour se laver les mains.
  • Une boite d'ampoules buvables de Vombyl disponible chez votre vétérinaire.
  • Un thermomètre rectal.
  • Une balance.

Entre 24 à 36 heures avant

  • Ecoulement du bouchon muqueux qui provient du col de l'utérus précède l'accouchement de 24 à 36 heures. Il a l'aspect d'une glaire translucide. Sa présence sur la vulve signe l'ouverture du col de l'utérus.

Entre 12 et 24 heures avant

  • elle refuse généralement de manger, elle peut trembler, haleter ou même vomir.
  • chute brutalement de la température de la chienne dans les 12 à 24 heures qui précèdent le début du travail.

Préparation de la chienne:

  • Coupez les longs poils de l'arrière-train. Ceux qui forment la culotte de la chienne, ainsi que les longs poils du fouet. N'ayez pas de remords...De toute manière ils vont tomber 4 mois plus tard au cours de la grosse mue que fera la chienne (mue délabrante). Et vous vous éviterez beaucoup de travail avec les souillures qui ne manqueront pas de se coller dans ces poils si jamais vous ne le faites pas.
  • Coupez les poils longs autour des mamelles afin que les futurs petits gloutons ne s'entortillent pas les pattes dans les poils trop longs.
Le début du travail:
  • Les premières contractions utérines ne sont pas perceptibles extérieurement. On constatera cependant une nervosité de la chienne qui se lèche beaucoup la vulve, regarde ses flancs, est haletante. Cette phase dure de 6 à 12h voir 36h chez la primipare.
    A ce stade, il est possible d'évaluer la dilatation vaginale à l'aide d'un ou deux doigts gantés et profiter pour déceler la présence et la position du premier chiot engagé.

Le 1er chiot arrive:

  • L'engagement du premier chiot provoque des contractions visibles qui s'intensifient et se rapprochent de plus en plus.
    Des pertes vulvaires verdâtres à vert foncé (utéroverdine) sont observées lorsque les placentas commencent à se décoller. La chienne se met alors à pousser pour expulser le premier chiot.
    La mise bas a débuté.

    La 1ère poche des eaux (l'allantoïde) se rompt en premier, bien avant l'expulsion du 1er chiot. Dans l'excitation du moment on ne voit pas le liquide couler; mais on est surpris de voir le tapis de la chienne qui est mouillé.

    Les contractions deviennent importantes. Les flancs de la chienne se creusent profondément. Elle est très agitée. Les contractions arrivent par salves pendant 30 à 60 secondes et sont entrecoupées de phases de repos.

    C'est à la faveur d'une contraction plus forte que les autres que l'on voit apparaître une poche. Il s'agit de l'amnios renfermant le chiot. Généralement le chiot va être expulsé en une seule poussée. La chienne peut faire ses petits en restant debout et même en marchant. Il faut alors redoubler de vigilance pour bien récupérer le petit avant qu'il ne tombe au sol.
    Plus souvent, la chienne se couchera sur le côté.

    Souvent la poche se rompt à l'expulsion, sinon, il faudra la percer en la déchirant du bout des doigts. La mère l'aura peut-être fait avant vous. Eviter les ciseaux afin de ne pas blesser le chiot.

Premiers gestes

  • Récupérer le chiot dans ses mains.

    Le dégager délicatement de son enveloppe, le frotter avec un linge sec plus particulièrement au niveau du thorax pour stimuler les premiers mouvements respiratoires jusqu'au premier cri qui va les dégager. C'est le signe que tout va bien.
    Couper avec les ciseaux le cordon ombilical à une dizaine de centimètres du ventre du chiot.

    Nettoyer l'extrémité du cordon avec la bétadine.

    Donner à manger la poche à la mère...Si ce n'est pas déjà fait..car elles sont très habiles à ce jeu.

    Présenter le chiot à la mère qui va le lécher sans retenue...
    Quelques nouvelles contractions vont faire expulser les membranes fœtales et le placenta, soit tout de suite, soit 5 à 10 minutes après chaque chiot. Bien surveiller ce point et compter les placentas. Ce serait une source d'infection (métrite) si tous n'étaient pas expulsés.

  • Si de nouvelles contractions secouent la mère...un nouveau chiot va arriver.

    - Mettre le petit encore mouillé dans le carton sur la bouillotte (38° maximum) et sous la lampe infrarouge.
    - Il est en sécurité et au chaud. Vous êtes disponible pour attendre la venue du second chiot.

  • Le second arrive 10 à 30 minutes plus tard.

    Il peut y avoir ensuite un repos de 1 à 2 heures. Un délai supérieur à 2 heures témoigne d'une anomalie, une inertie utérine souvent liée à une hypoglycémie ou une hypocalcémie ou une malposition d'un chiot qui obstrue la voie pelvienne. Dans ce cas, une intervention chirurgicale s'avère nécessaire.

    Lorsqu'un chiot se présente en position postérieure, aider la mère à l'expulser en pratiquant de légères tractions sur le chiot synchrones aux contractions abdominales (voir page suivante).

    La mise bas dure généralement de 4 à 8 heures, mais peut prendre dans les cas extrêmes jusqu'à 24 ou 36 heures.

Pendant les phases de calme

  • Il faut en profiter pour nettoyer rapidement la couche de la chienne. Prévoir un grand sac poubelle pour y jeter le matériel souillé et irrécupérable (linges, coton, papier absorbant, journaux...).
    Mettez le, ou les petits au contact de la mère. Ils auront immédiatement le réflexe de tétée si on les place contre une tétine de la mère. Il s'agit du réflexe de fouissement ou routing reflex (le chiot enfouit le museau dans la main à la recherche de la mamelle), et du réflexe de succion (en lui touchant les lèvres de l’index, il tète).
    Dès que cela est possible, identifier chaque chiot. Les marques blanches sont une aide précieuse. Peser chaque chiot. Le suivi du poids durant la 1ère quinzaine de vie des chiots permettra d'apprécier leur bonne croissance.

  • Lorsque tout est terminé, faire un état des lieux n'est pas inutile. Nettoyage de la caisse, toilette de la chienne. Auscultation visuelle des petits (sont-ils secs, sont-ils gros, petits, tètent-ils). Vérification des poids relevés lors de la pesée. La chienne a-t-elle expulsé tous les placentas. Vérifier matin et soir sa température rectale. Un pic de température peut être signe d'une infection.
    Donner une ampoule buvable de Vombyl chaque matin à la mère, juste avant sa promenade. Ce sont des hormones qui stimuleront les contractions utérines qui aideront à l'évacuation des fragments placentaires.

  • Parfois une injection d'ocytocine est nécessaire. L'ocytocine est une hormone qui stimule les contractions de l'utérus. Demandez conseil à votre vétérinaire à ce sujet.

ATTENTION
La femelle a un problème quand:

  • 1. La gestation est prolongée (65-70 jours) d'où l'importance de noter les dates.

  • 2. Il y a des contractions actives et pas de chiots après 1/2 à 1 heure.

  • 3. Il n'y a pas de contractions (et on sait qu'il y a d'autres chiots) 4 heures après un chiot.

  • 4. On a des contractions faibles et rares pendant 4 heures sans résultats.

  • 5. La température est inférieure à 37,3° et pas de résultats après 24 heures.

  • 6. Présence d'un écoulement vaginal anormal.

  • 7. La femelle montre des signes de toxémie (abattement, vomissement, fièvre, hypothermie, gencives pâles ou au contraire très foncées.

    DANS CES SITUATIONS NE TARDEZ PAS À CONSULTER VOTRE VETERINAIRE

 

 

Frictionner le chiot qui vient de naître avec une serviette sèche et propre est un excellent stimulant de la respiration tout en assurant sa première toilette.

 

Eviter le stress chez la mère

  • Le stress est un facteur de risque pour le bon déroulement de la mise bas qui va bientôt arriver. Les 2 produits homéopathiques pouvant lui être donnés contribuent d'ailleurs à prévenir le stress.

    Il est primordial que la chienne soit placée dans un environnement familier et calme. Il est donc souhaitable de construire la caisse, si ce n'est pas déjà fait, assez longtemps à l'avance et d'habituer la mère à celle-ci. Elle prendra ainsi "ses marques" par rapport à ce nouvel environnement et s'y sentira sécurisée.
    Et, chose importante, elle sera automatiquement en contact avec le microbisme ambiant et développera des anticorps contre les agents infectieux ambiants qu'elle pourrait ne pas avoir rencontrés auparavant. Les chiots recevant 85% de leur protection immunitaire par le biais du colostrum, cela est donc vital pour leur survie.

Ocytocine: attention

  • Les premiers effets reconnus de l'ocytocine ont été sa faculté d'accélérer l'accouchement chez les mammifères. L'ocytocine provoque en effet la contraction des muscles lisses de l'utérus et accélère le travail. Cette hormone permet aussi à l'utérus de se rétracter après l'expulsion, pour qu'il retrouve sa position initiale.
    Elle est fréquemment utilisée après la mise bas afin d'éliminer les fragments placentaires restés dans l'utérus.
    Il peut être tentant de l'utiliser lorsque le travail de la mère est laborieux et dure manifestement trop longtemps. Dans ce cas précis, attention, il peut être très dangereux d'utiliser l'ocytocine en pensant aider la chienne à expulser le chiot. L'ocytocine sera efficace si la mère n'arrive pas à expulser le chiot parce qu'elle est fatiguée en fin de mise bas, et uniquement dans ce cas de figure. Par contre, si le chiot est coincé parce que trop gros ou en mauvaise position, alors il y a danger de rupture ou d'éclatement de l'utérus. Il est donc déconseillé d'y recourir sans avoir requis l'avis du vétérinaire.
   

La naissance


Le 1er chiot arrive.

 


Le chiot apparaît. Il est dans une poche de couleur verdâtre et noirâtre: l'amnios. (photo C.Delugeau)

 


Les écoulements verdâtres correspondent à la présence d'utéroverdine, pigment provenant de la dégradation de l'hémoglobine libérée lors du décollement placentaire. (photo C.Delugeau)

 


Une contraction plus puissante que les précédentes expulsera le chiot. (photo C.Delugeau)

 


Lorsqu'il aura été expulsé, généralement une seconde poche suit (parfois, rompue avant expulsion du chiot, elle ne vient que plus tard).
Il s'agit du placenta qui sera presque immédiatement mangé par la mère en même temps qu'elle sectionne le cordon ombilical. (photo C.Delugeau)

 


Un nouveau chiot arrive. Cette fois-ci la poche est déjà rompue. .

 


La tête du chiot est déjà sortie.

 


Chaque contraction pousse un peu plus le chiot. Les pattes sont maintenant bien visibles..

 


Le chiot va être expulsé en une dernière poussée plus forte que les autres. Il faut le récupérer dans sa main.

 


Le placenta suit avec le cordon ombilical.

 


Couper le cordon à une dizaine de centimètres du ventre du chiot. En nettoyer aussitôt l'extrémité avec la Betadine.

 


Frotter le chiot avec un linge sec et le présenter à sa mère. Elle va le lécher frénétiquement.

 

Entre 2 naissances, gérer ceux qui sont déjà nés.


Plusieurs chiots sont nés. Celui de gauche sur cette photo vient de naître il y a seulement quelques minutes. Le cordon est encore tout sanguinolent et la coupure ne semble pas nette. Il a certainement été sectionné par la mère qui a avalé le placenta en même temps. Le couper proprement et le nettoyer avec la Betadine.

 


La mère va le lécher longuement pour le nettoyer et le stimuler. Nous sommes quelques minutes après la naissance de ce chiot.

 


Nous sommes dans une phase de repos. Plusieurs chiots sont déjà nés. La mère va en profiter pour lécher méthodiquement tous ses petits.

 


La vie s'impose. A peine nés, les chiots cherchent déjà à téter la mère.

 


Pendant les phases de travail de la mère, il est opportun de mettre les petits déjà nés à l'écart et au chaud. Ils sont ici couchés sur une bouillotte mise dans un carton et recouverte d'une serviette propre.

 


La lampe infrarouge vient compléter l'ensemble. Instinctivement ils vont se serrer les uns contre les autres. Le dernier né, au fond, est encore tout mouillé alors que les autres semblent déjà bien secs.

 

La mise bas est finie, place à la vie maintenant.


La mise bas est terminée. La couche de la chienne a été nettoyée. Les petits sont encore, pour certains, un petit peu mouillés.

 


Les 2 impératifs pour eux sont maintenant d'avoir chaud et à manger.

 


Tout semble bien se passer. A la couleur claire du poil, on voit que les petits sont maintenant bien secs. La mère lèche le ventre de l'un d'eux pour stimuler le fonctionnement intestinal. Les chiots sont incapables de faire leurs besoins à ce stade de leur vie. C'est la mère qui va les lécher systématiquement les uns après les autres pour les faire déféquer et uriner..

 


Les petits sont "branchés".
Chacun a trouvé une tétine. Ils vont même presser sans relâche les tétines de leurs petites pattes, comme s'ils voulaient être sûrs de boire la dernière goutte de lait.!!

 


Ils sont attablés....Ce sera leur principale activité au cours des 10 prochains jours...Avec le sommeil.

 


Chiots Colleys blue-merle et tricolore.

 

 

 

Nota:

  • Ceci est un exposé documentaire de vulgarisation qui ne saurait remplacer une consultation vétérinaire.
    Il ne peut avoir pour but de se substituer au praticien, qui demeure le seul apte à formuler un diagnostic.
    Collie online décline toutes responsabilités découlant de l'utilisation, l'appréciation ou l'exploitation des informations diffusées dans ces pages. Les informations présentées ne sont pas nécessairement exhaustives et restent du domaine général sans relation avec quelque cas particulier propre à personne physique ou morale.

 

 

 

| Sommaire  |  Elevage  |  Expositions  |  Historique  |  Pedigrees  |  Le Colley  |  Wallpaper  |  Photos  |
 |  Pour me laisser un message  |